Logo

Les hommages

Monsieur Jacques OLIVY
Monsieur Olivy, quelle terrible nouvelle d'apprendre votre décès. Je vous ai connu en fin de carrière lors de votre dernière année. Vous resterez pour moi le meilleur professeur de science que j'ai eu. Vous vous êtes battu contre le cancer comme un chef. Malheureusement, vous ne l'avez pas vaincu. Je retiendrais, comme je le pense, toute ma classe l'une de vos phrases "Vous n'êtes pas des fils de **** mais des poussière d'étoile". Finalement, vous aviez raison on naît poussière et l'on meurt poussière.
Paix à votre âme. Reposez en paix. Condoléances et courage à votre famille
Monsieur Jacques OLIVY
Les mots sont parfois trop faibles pour exprimer la douleur, Jacques était un collègue estimé et apprécié de tous. Sincères condoléances à toute la famille.
Monsieur Raymond BAILLIEN
toutes mes condoléances à la famille
Madame Marie-Louise RADOUX
En souvenir de, Marie-Louise, pour les belles années passé chez Extracorporeal. J'ai toujours apprécié son bon caractère et sa créativité.
Je présente mes sincères condoléances à ses proches et à sa famille.
Monsieur Jean BRANKART
J'avais 9 ans et pas d'image,
Juste une radio, un reportage,
Quand j'entendis ce nom qui claque:
"Jean Brankart" !

Des plaines de Flandres aux cols des Alpes,
De "Doyenne" à "Pyrénéennes",
A tous il montra son courage,
Et fit naître bien des carrières.

Fin juillet, fin de Tour,
Il s'en va pour toujours.
Il nous reste à rouler,
Sur ces routes qu'il a usées.

Adieu Monsieur.

*Dany*
Madame Anne-Marie VRANCKEN
Toute ma sympathie après toute notre vie vécue, tout cela est difficile à accepter.
Monsieur Paul COLLETTE
Bonjour Catherine,
Nous sommes de tout cœur avec vous en ce moment difficile, sincères condoléances...
Courage à toi et toute ta famille...

Christophe
Madame Renée DELCOUR
Ma très chère Renée, c’est avec tristesse que je viens d’apprendre ton départ pour l’autre monde...Je garde de toi le souvenir d’une femme formidable, courageuse, rigolote, généreuse, bonne vivante et pétillante. Tu avais toujours pour moi un mot d’encouragement, un sourire, un blague à raconter et parfois même une petite indiscrétion à me confier et ça me faisait toujours rire. Tu étais aussi une femme loyale, pendant toutes ces années tu n’as jamais manqué de m’envoyer un gentil message à l’occasion de mon anniversaire et je ne l’oublierais jamais. Nous étions au départ juste des voisins mais nous sommes très vite devenus une famille de cœur. J’ai eu la chance de pouvoir de parler une dernière fois il a juste quelques semaines encore et tu as de nouveau eu des mots très gentils pour moi. Le seul réconfort c’est de te savoir à nouveau réunie avec ton papa Victor, ta maman Délia et ton frère Nicolas. Vous me manquez tous tellement. C’est toute mon enfance et de si belles années de bonheurs partagés. Je t’aime Renée et mon seul regret c’est de na pas avoir pu te le dire de vive voix une dernière fois. Tu as une place dans mon cœur pour l’éternité et l’on se retrouvera un jour. Repose-toi bien. Gros bisous, Joseph Lentini
Et mes sincères condoléances à Nestor et à tous les proches.
Monsieur Marcel RIGO
Repose en paix Marcel. Je n’ai pas et la chance de te connaître personnellement mais sur la route nous sommes une grande famille. Et de la façon dont j’entends parler de toi, tu étais un homme exceptionnel, un exemple pour tous et surtout un homme respectueux et respectable.
Sincères condoléances à la famille et courage à toi Stephane.
Monsieur André BOXUS
Nous presentons a la famille nos sinçeres condoleançes et bon courage.
Monsieur Philippe MASSART
Un artiste sensible et généreux.
Je te revois assis à la table de l'appartement de mon Papa, face à la mer.
L'envie de te chanter, Philippe, la chanson de Trenet :

La mer Au ciel d'été confond Ses blancs moutons Avec les anges si purs La mer bergère d'azur Infinie......Du rêve.
Monsieur Philippe MASSART
je fait toutes mes condoléances a la famille MASSART
Monsieur Philippe MASSART
Phil aura toujours vingt ans. Ses grands rires, ses sourires entendus, ses envolées absurdes se terminant à ras du sol par un "ben quoi, c'est pas vrai?" avant d'éclater de rire à nouveau. Les soirées du vendredi au cercle à Ans où ça pouvait déconner grave ou rebâtir le monde à coups de sparadraps . Ces moments-là, comme ceux du Patro, des bals de village, du Carré et, plus tard, de Saint-Pholien le vendredi en matinée ne nous ont pas permis de voir vieillir Phil. Toujours vingt ans, rien de changé. Vif, intelligent, bien sûr plus mûr qu'on ne peut l'être vraiment à 20 ans mais le même sourire, les mêmes envols. Parfois un peu plus évasif si on lui demandait de ses nouvelles à lui mais, très vite : "et quoi, et vous"?.
Pour la première fois, les chiffres morbides ont un visage, le sien. Chiennerie de virus. Mais dans nos têtes, à Ticia ou moi, Phil continue de sourire...
Monsieur Philippe MASSART
Mes Sincères condoléances à toute la famille!
Monsieur Philippe MASSART
A toi l'ami, à toi l'artiste, , qui à travers ta peinture tu n'as cessé de nous émouvoir et de nous interpeller ... Que ces acacias puisse perpétuer ta mémoire.

« C'est le pouvoir fascinant de l'artiste de suggérer, par ces créations, ce qui échappe invinciblement aux yeux des vivants. » André Malraux
Monsieur Laurent MICHIELS
Laurent,
Voici 5 ans que j’ai débarqué dans l’équipe après s’être croisés sur les bancs du marketing. 5 ans que j’ai repris les clients que tu avais gérés auparavant. 5 ans que j’utilise d’ailleurs cela comme excuse à chaque fois que j’ai un problème avec un client : c’est pas moi, c’est de la faute de mon prédécesseur… 5 ans également que je me bats pour faire valoir le BW, notre Brabant-Wallon, mais d’abord le côté gauche de la E411… hé bien oui, on ne peut pas tous habiter du côté droit
5 ans, il y allait justement y avoir prescription ! Et c’est là que tu pars, comme ça, sans crier gare. Qu’est-ce que je dirai maintenant quand j’ai un soucis avec un client ?
Remettre cela sur le dos d’un des collègues ? Pas possible, on est trop bien entre collègues. Et pour moi, c’est principalement cela que l’on te doit. Un capitaine n’est rien sans ses matelots mais que sont les matelot sans le capitaine ? Tu as réussi à faire de notre équipe, bien plus qu’une équipe, un Team. Des commerciaux qui travaillent ensemble et pas chacun pour eux, qui s’entraident et avancent ensemble. Tu as pu créer l’accord parfait entre Ardennais, Liégeois, Bruxellois, Namurois, BW et même un Français. Chapeau l’artiste !
A nous de continuer ça maintenant …
La vie ne nous appartient pas et ta brutale disparition nous rappelle qu'il faut la vivre intensément en profitant de l'instant présent et des petits bonheurs quotidiens. Je souhaite beaucoup de courage à ton épouse, ton fils et tes parents pour supporter le choc de ce départ beaucoup trop prématuré.
En espérant que notre sympathie puisse apporter un peu de réconfort.
Allez, salut Chef !
Yves
ENGIE
Monsieur Laurent MICHIELS
Laurent,
5 années pour ma part également où j’ai pu travailler en parfaite collaboration avec toi en étant dans un premier ton bras droit pour la gestion de l’équipe Telesales et ensuite comme AM sur ta région de cœur le BW où nous avons partagé énormément de succès et évènements. Tu m’as fait grandir tout au long de ces années et je ne t’en remercierai jamais assez.
Tu resteras dans ma mémoire comme étant une personne juste, droite, exigeante, drôle avec un grand sens moral et humain qui aimait partager avec son équipe des moments personnels (une belle personne qui gagnait à être connue et reconnue) !
Je n’oublierai pas bien entendu nos vendredis chez Jean-lou où nous devions parfois de challenger pour en boire une petite supplémentaire et où tu devais nous freiner pour ne pas en prendre une 3ème 😊
Ta disparition brutale me rappelle également à quel point il est important de profiter de chaque instant et opportunité.
Au même titre que Yves, je souhaite beaucoup de courage à ton épouse, ton fils et ta famille dans cette douloureuse épreuve et leur présente toutes mes condoléances
Je ne t’oublierai jamais !
Vincent
ENGIE
Monsieur Laurent MICHIELS
Salut Ti
Nom de dieu malgré ta discrétion et ta pudeur, on ressent ton absence tellement intensément ces derniers jours. Depuis l’appel de Christelle dimanche matin à ce moment où je t’écris ces quelques mots, mon bon Lolo, tu me manques déjà tellement.
Je ne sais pas par où commencer tellement tu as contribué à la personne que je suis aujourd’hui, à tellement de points de vue, dans tellement de domaines.
Que ce soit au niveau professionnel, quand je débarquais, la petite jeune, dans l’équipe en 2005, très souvent en retard le matin, cette jeune mère avec un gamin en bas âge qui avait peine à s’organiser … tu m’as fait découvrir les joies du marketing, ce déguisement commercial, dans cet énorme projet lié à la libéralisation du marché.
Avec Daniel et Anne-Céline, une belle complicité entre nous 4. On se repartageait hier d’ailleurs nos After au Roxy, les fameux Happy Hour qui nous amenaient dans des fous rires de Dieu le Père. Quelle période ! Tu as été un développeur de plusieurs de mes compétences et d’un soutien tellement précieux, toujours bienveillant, lors de mon encattement en 2008 et toutes les années qui ont suivi.
Même au niveau personnel, tu avais le don de voir sur mon visage quand ça n’allait pas trop fort, tu comprenais mes silences.
Bien plus qu’un collègue, qu’un chef … Un ami précieux, de confiance et terriblement humain avec tout qui parvenait à percer ta carapace, comme le disait si bien Anne-Céline hier.
De tout cœur avec Christelle et Mathias, je te souhaite un doux voyage mon bon Lolo
Ang
ENGIE
Monsieur Laurent MICHIELS
A toi Laurent,
Au cours de notre vie, nous rencontrons des moments de joie et de peine. Aujourd’hui est un jour de peine où la tristesse est belle est bien présente. Il y a des moments qu’on ne voudrait jamais écrire, celui-ci en fait partie. Arraché si brutalement à la vie, tu laisses dernier toi un vide incommensurable.
Voilà bientôt 4 ans que nous nous connaissons et je me souviendrai de ce lundi des Wallos où tu m’as dit « je peux compter mes amis sur mes dix doigts et je sais déjà que tu en fais partie ».
Aujourd’hui, je peux également te dire que tu étais mon ami. Merci pour cette oreille attentive, pour ta bienveillance, ton empathie, cette prise de hauteur face à toute situation et surtout de m’avoir permis d’être là où j’en suis aujourd’hui. Je sens encore cette main dans mon dos qui me dit « dépose tes casseroles sales et avance». Je peux te faire la promesse que je ne lâcherai jamais.
Je ne terminerai pas cet hommage sans penser à nos fous rires, nos lunchs chez Exki, au PQ, chez Pulse, tes petits phrases décapantes « Lebrun au rapport ; quelle tête Lebrun ; je te garde jusqu’à la fin du mois ; pour ta peine tu prépareras des slides, merci pour ta finesse Lebrun,…).
Je n’ai pas assez de cette page pour écrire tout ce que j’ai sur le cœur. mais une chose est certaine, la douleur de t’avoir perdu ne me fera jamais oublier le bonheur de t’avoir connu.
Vendredi dernier, tu terminais ton sms par « A bientôt ici ou ailleurs » alors je te prends au mot et espère te revoir dans un autre monde.
En attendant, prends soin de Christelle, Mathias , ton papa, ta maman et de tes amis. N’oublie pas de fredonner un air de Christophe Mae ou de danser sur une note de Jazz.
Au revoir mon ami.
Julie
Monsieur Laurent MICHIELS
Laurent,
Nous nous sommes rencontrés pour la première fois lors de ton arrivée à Namur, j’étais alors au sein de l’équipe Care en tant que Coach. Toute de suite nous avons eu l’occasion d’échanger et de discuter dans divers domaines d’abord professionnels mais également et surtout d’apprendre à nous appréhender l’un l’autre en tant que personne. Tu as clairement été un élément déclencheur de ma décision de changer de fonction afin de rejoindre ton équipe en tant qu’Account Manager alors que j’étais déjà repris comme Process Manager dans une autre fonction pour laquelle j’avais postulé à la même époque. Je retiens particulièrement avec quelle maestria tu as pu faire en sorte que l’impossible puisse devenir possible pour mon choix de carrière.
J’ai une dette envers toi que je m’engage à la respecter en prenant image sur la figure référente que tu as pu être pour toute l’équipe que ce soit individuellement ou collectivement. Je ne suis pas de ceux qui pensent que personne n’est irremplaçable et j’ai la certitude que le futur qui nous attend pourra en témoigner. J’ai toujours été fan de ton cynisme (toujours bienveillant) et de ton humour en contre-pied, ils vont me manquer terriblement.
Avant de te laisser, je te remercie de la confiance et du respect dont tu as toujours fais preuve à mon égard ainsi que de tout ce qui tu as pu m’apporter ces 5 dernières années que je mettrai, sois en sûr, à profit durant la suite de mon parcours qu’il soit professionnel ou pas.
J’ai eu beaucoup de chefs, certains dont j’ai déjà oublié le nom et un que je n’oublierai jamais. Pas parce qu’il a le même userid que moi lorsque je me logue le matin sur mon pc mais parce qu’il s’appelait Laurent Michiels.
Salut chef !
Dom
Monsieur Laurent MICHIELS
Laurent,
Habituellement je n’ai aucun mal à prendre la parole mais devant ce douloureux coup du sort, je suis profondément triste et sans voix.
Ce matin, en débutant ma journée, j’avais comme perdu mes repères. Malgré notre autonomie dans le travail, je ne savais plus très bien par quoi commencer ; un grand vide s’était installé.
Après toutes ces années au sein de la société, tu es la personne qui m’a le plus marquée.
Dans un premier temps nous avons dû nous apprivoiser, chacun avec nos caractères bien trempés.
Le chemin parcouru : grâce à toi j’ai évolué, grandi, je me suis épanouie et dépassée à tes côtés.
Tu avais cette grande qualité d’adapter ton discours, ton attitude à nos personnalités, nos caractères et sensibilités. Chose pas toujours simple mais la preuve que tu étais un « Grand » chef.
Merci pour la dynamique que tu as mise en place pour notre team, « les 7 Meuses ». A nouveau sans avoir l’air d’y toucher, à ton image, comme un chef orchestre, tout s’est installé, simplement. Pour notre plus grand plaisir, afin de partager des moments de convivialité chez JL lors de séminaire ou réunion.
Mes pensées vont maintenant vers ton épouse Christelle ainsi que ton fils Mathias. Continue de là où tu te trouves d’envoyer toute ton énergie positive, ta force afin qu’ils puissent traverser cette douloureuse épreuve.
Bon voyage Chef, tu resteras dans ma mémoire !
Véro
ENGIE
Monsieur Laurent MICHIELS
Cher Laurent
Comment écrire aujourd’hui ce que j’aurais voulu te dire un jour..
Nous n’étions pas des amis mais certainement pas de simples collègues.
Quand tu as repris l’équipe, je me suis dit que cela n’allait pas être facile.
Dieu que je me suis trompé, non seulement tu as été un excellent responsable mais aussi et certainement un bonhomme sur qui j’ai pu m’appuyer pendant toutes ces années.
Pas un grand frère puisque nous étions nés la même année mais certainement une oreille attentive
Nous étions un peu pareils tous les 2, introvertis, certainement très discrets mais également de fortes têtes
Quand nous discutions tous les 2 nous étions souvent d’un avis contraire et chacun campait sur ses positions. Aucun de nous ne voulait lâcher le morceau mais bon le chef ce n’était pas moi !
Parfois, quand tu sentais que ça n’allait pas, tu prenais le temps de me contacter et nous allions déjeuner ensemble .Dans ces moments de tête à tête tu savais toujours me remonter le moral
j’aimais à discuter avec toi de l’intérêt que tu portais sur l’humain en général. Tu as toujours aimé analyser les gens et tu avais un don pour ça
Tu as toujours été quelqu’un de juste et vrai que ce soit dans nos relations professionnelles ou dans nos relations plus personnelles
Je ne trouve pas d’autre mot , oui finalement c’est ça que je retiendrai de toi un gars JUSTE et VRAI
Tu nous manqueras, tu nous manques déjà
Prends bien soin des tiens, surtout de Christelle et de Mathias depuis ton petit coin là-haut
Didier
ENGIE
Monsieur Jean PROESMANS
Vous présentes leur plus sincères condoléances
Madame Maria FARINATO
Toute nos condoléances a la famille
Madame Maria FARINATO
Je suis de tout coeur avec vous courage à toute la famille qu elle repose en paix